culture japonaise manga

La culture japonaise manga et l’art de la vivre pleinement

Depuis votre plus jeune âge vous êtes passionné(e) par les mangas et les animés japonais et vous aimeriez développer votre passion ? Au sein de notre équipe chez Blog Sympa c’est quelque chose que nous pouvons tout à fait comprendre. Et pour cause, votre équipe éditoriale a elle-même baigné dans cette époque où le manga allait progressivement devenir un véritable phénomène de société, porté par les Akira, Golgo 13, Albator, Candy, Gunnm, Dragon Ball Z, Ken le survivant, Les chevaliers du zodiaque… phénomène toujours en vogue au moment où nous écrivons ces lignes en 2021.

Aujourd’hui, si les mangas préférés de toutes celles et tous ceux qui les dévorent et qui sont en tête d’affiche des ventes ne sont plus les mêmes qu’à l’époque où ce phénomène de la bande dessinée japonaise prenait son essor, la communauté des passionnés est pour le moins conséquente et lesdits passionnés sont prêts à consentir de nombreux efforts (voire sacrifices) pour cette passion dévorante du manga. Nous allons voir ci-dessous trois moyens que les adeptes de la BD japonaise n’hésitent pas à utiliser pour vivre à fond cette passion de la culture japonaise manga.

Apprendre le japonais et faire un voyage au Japon

apprendre le japonais

Toutes les personnes qui se sont déjà penché sur la question le savent bien, faire un voyage au Japon représente un coût non négligeable pour quelqu’un qui habite en Europe. Un investissement conséquent donc, d’autant plus que l’investissement financier s’accompagne le plus souvent d’un investissement personnel dans la mesure où tout le monde ne parle pas anglais au Japon et que si vous voulez vous faire comprendre, il peut être de bon ton d’apprendre un minimum le japonais. Les plus volontaires et passionnés de mangas l’étant généralement aussi de la culture nipponne, ils iront même pour certains jusqu’à prendre des cours de japonais pour s’exprimer plus facilement quand ils se rendront au Japon, mais aussi pour mieux s’imprégner de cette culture si particulière. De nos jours, de plus en plus de centres vous permettent d’apprendre le japonais ou d’autres langues étrangères près de chez vous comme c’est le cas par exemple avec les cours de japonais à Marseille sur le site d’Atout Langues Sud.

Sortir des sentiers battus avec des mangas moins connus

Autre moyen de développer sa culture japonaise manga, ne pas hésiter à se diriger vers des mangas qui sortent des séries les plus connues et qui sont très agréables à lire pour autant. Même si les mangas phares ont tout pour plaire à leur public, de nombreux passionnés sont axés sur un style précis, style dont ils pourront profiter pleinement avec des productions moins connues, voire parfois réservées aux initiés. Apprendre à parler le japonais et se rendre au Japon dans des boutiques spécialisées vous permettra aussi de découvrir de nombreux mangas méconnus du grand public et même de certains spécialistes. L’occasion de découvrir de véritables pépites de la BD japonaise.

Collections de mangas et créations personnelles

figurine naruto

Voici deux points communs que l’on retrouve chez une majorité de passionnés de mangas :

  • l’attrait pour les jolis dessins dans ce style japonais caractéristique qui peut pousser aux créations personnelles ou à la reproduction de dessins sur d’autres supports,
  • le développement presque systématique d’une collection de mangas. Même s’il y aura toujours le fait de se prêter des ouvrages entre amis qui partagent cette passion ou le fait de revendre des livres pour avoir un apport et ainsi dépenser moins pour en racheter d’autres, les passionnés du genre auront souvent (pour ne pas dire tout le temps) tendance à conserver les mangas qu’ils aiment pour pouvoir s’y replonger dès qu’ils le souhaitent. Même si Internet a considérablement augmenté les possibilités de découverte sans achat, l’attachement au support papier fait que les amateurs ont généralement des bibliothèques bien remplies ! Et elles le sont d’autant plus qu’elles ne sont généralement pas garnies que de mangas, mais aussi d’articles dérivés comme très souvent des figurines (ou bustes), ou encore des jeux, particulièrement présents dans la culture japonaise manga.

C.S