matiere pulverulente

Matière pulvérulente : qu’est-ce qu’un pulvérulent ?

Aujourd’hui sur blog sympa, nous allons aborder un sujet pour le moins confidentiel chez le grand public, la matière pulvérulente. De quoi peut-on bien parler quand on parle de matière pulvérulente ? Dans cet article nous allons vous donner une définition de ce qu’est un pulvérulent et voir qu’il existe de nombreux produits pulvérulents qui ne se traitent pas comme n’importe quel autre type de produit.

Pulvérulent définition

Le mot pulvérulent est un adjectif qui désigne tout ce qui est à l’état de poudre ainsi que tout ce qui pourrait facilement se réduire à cet état de poudre. Vous vous en doutez avec cette précision, pulvérulente est l’équivalent féminin de cet adjectif. Ainsi, une matière pulvérulente est une matière qui se trouve à l’état de poudre ou en mesure de l’être facilement (poudre non encore disséminée par exemple).

Petit aparté pour signaler qu’il s’agit ici du sens premier de l’adjectif pulvérulent, lequel peut aussi être utilisé dans deux domaines spécifiques ; la botanique où le terme désignera le duvet d’une plante assimilable à de la poussière ; et la minéralogie où le terme pulvérulent désigne la finesse d’une substance minérale.

Vous devriez théoriquement visualiser plusieurs matières pulvérulentes mais dans la négative, voici une liste de substances qui sont fréquemment à l’état pulvérulent : le charbon, les engrais, les farines, les métaux en poudre dont certains seront par exemple exploités dans la confection de matériaux composites, les sables, les sucres, le talc, ou encore par exemple toutes les épices que vous pourriez imaginer à l’état de poudre si vous avez le souvenir ému de vous rendre à un marché dans le Sud de la France.

La définition de pulvérulent étant « ce qui a la texture de la poudre ou presque », on peut dire ici qu’il s’agira fréquemment d’un synonyme de poudreux et de même pour poudreuse avec l’adjectif féminin pulvérulente.

Nous disons fréquemment car dans le cas d’un produit qui sera facilement converti à l’état de poudre, il n’y est pas nécessairement encore pour autant. Ainsi, si le sable sera le plus souvent une matière pulvérulente et une matière poudreuse, ce ne sera pas forcément le cas du charbon qui dans bien des cas sera uniquement une matière pulvérulente.

Les produits pulvérulents : une gestion différente

Par définition les produits pulvérulents ne se gèrent pas de la même manière que beaucoup d’autres. En effet, leur substance particulière crée une gestion et des procédés plus complexes et spécifiques que ceux utilisés dans le cadre des matières solides. Du transport de pulvérulent au transfert de pulvérulent en passant bien sûr par son conditionnement et son stockage, les produits de ce type demandent de pouvoir faire appel à des spécialistes qui savent manipuler les produits poudreux avec du matériel spécifique. Si vous prenez une société spécialisée dans le transport de pulvérulent, Godefroy Transport par exemple, et bien ces derniers se doivent d’utiliser et de maîtriser du matériel et des engins spécifiques.

Pour tout ce qui concerne la gestion des produits pulvérulents, on utilise des moyens de stockage et de transport qui sont aussi utilisés dans la gestion de produits liquides ou gazeux comme des silos, des citernes et des camions-citernes.

Hygiène et vigilance dans le traitement des pulvérulents

Outre le côté gestion au sens strict, que ce soit au niveau du transport, du transfert et du conditionnement, les produits pulvérulents se caractérisent aussi par une gestion qui doit faire preuve d’une grande vigilance et d’une hygiène irréprochables. En effet, de par leur structure, les matières pulvérulentes ont tendance à drainer une grande quantité de poussières. Il est donc nécessaire, aussi bien pour préserver la qualité des matières premières que la santé des opérateurs et des opératrices qui vont les manipuler de faire en sorte que ces poussières soient les moins présentes que possible.

C’est entre autres la raison pour laquelle le conditionnement et le stockage ne se font pas à l’air libre mais dans des cuves telles que des silos ou des citernes et qu’en cas de conditionnement autre, les produits sont protégés pour éviter de prendre la poussière présente sur place.

Le pulvérulent, omniprésent dans notre quotidien

Sur Blog sympa nous avons choisi de vous partager cet article dans la catégorie industrie, car il s’agit d’un secteur qui utilise beaucoup de produits pulvérulents, mais vous avez dû vous en rendre compte avec les matières que nous avons prises en exemple plus haut, ces dernières sont très présentes dans notre quotidien. Avant d’y revenir, précisons que dans les secteurs de l’industrie et de la construction, le pulvérulent tient une place de choix.

Citons ici quelques matières sans que la liste ne soit exhaustive bien évidemment : les sels et oxydes de chrome, l’alumine, l’amiante, le graphite-carbone (utilisable dans de nombreux matériaux composites comme nous l’évoquions plus haut), l’oxyde de fer, les matières plastiques, le soufre, la chaux, etc.

Et pour ce qui est des produits plus proches de nous et de notre quotidien alors ? Dans le domaine de la santé, les poudres seront fréquemment utilisées dans le monde de la pharmaceutique pour pouvoir concevoir des médicaments (dont nous vous souhaitons qu’ils fassent le moins partie de votre quotidien que possible). Prenons un autre exemple. Comme nous le disions tout à l’heure, nous avons parlé du sucre qui est un exemple parlant pour tout le monde, mais nous aurions aussi pu prendre les céréales par exemple. Ainsi vous ne le saviez pas, mais pour beaucoup d’entre vous vous commencez la journée pour partir du bon pied le matin en consommant une matière pulvérulente.

C.S