Paysagiste : en quoi consiste ce métier ?

Le métier de paysagiste consiste à travailler en extérieur. C’est à lui qu’on fait appel quand il s’agit de concevoir des projets d’aménagement des espaces urbains. Cela concerne également les jardins publics et privés. Le paysagiste endosse souvent plusieurs rôles, et on le confond parfois à un jardinier. Voyons ce que regroupe vraiment cette profession.

Les différents rôles du paysagiste

Il est vrai que vous pouvez appeler le paysagiste pour vous aider à trouver des idées pour la création de votre jardin, mais son rôle ne s’arrête pas là. Il se charge :

  • De la création des espaces verts sur un terrain. Il doit donc connaître chaque plante et savoir lequel sera adapté à l’endroit, mais aussi au climat. Cela nécessite des connaissances approfondies en botanique, mais aussi en physiologie végétale.
  • De la rénovation d’espaces verts lorsque cela s’avère nécessaire. Le plus avec un paysagiste, c’est qu’il apporte une touche esthétique aux espaces verts. Tout à l’air naturel, mais dans un sens qui révèlera la beauté des lieux et des plantes.
  • De la pérennité de l’environnement, car il doit voir les choses à court, moyen et long terme. Chaque espace qu’il crée doit perdurer dans le temps. Aussi, il doit être sûr de savoir ce que veut réellement le client avant de commencer les travaux.
  • De l’entretien des espaces verts également…

Le paysagiste travaille souvent en équipe, surtout lorsqu’il s’agit de travaux d’envergure. Pour être un professionnel efficace, il y a aussi des points que le paysagiste ne devra pas négliger. Cela concerne :

  • Les tâches administratives comme l’acte d’engagement, le règlement de l’appel d’offres, etc.
  • Le respect de l’environnement, car son rôle, c’est de modifier l’environnement sans lui porter préjudice.
  • L’élaboration les pièces techniques,
  • Le choix des outils nécessaires pour la réalisation de son projet,

En dehors de tout cela, il devra procéder à un suivi minutieux de la réalisation des projets.

Un métier très polyvalent et qui s’adapte à l’ère du temps

Le métier de paysagiste nécessite de porter plusieurs casquettes. Le premier point, c’est de maîtriser de manière approfondie, tout ce qui concerne les végétaux. Le paysagiste doit aussi avoir des bases en architecture et en botanique, mais pas seulement. Il devra être bon en électricité, en horticulture, en plomberie, en génie civil, en mécanique. Mieux, en raison de l’évolution technologique, le paysagiste se doit d’en connaître un rayon en matière d’informatique.

Il faut dire qu’il est amené de plus en plus à se servir d’outils numériques, ne serait-ce que pour concevoir des espaces paysagers en 3D. Cela lui sert aussi en ce qui concerne la réalisation des plans d’aménagement, et la mise en place virtuelle des projets à travers des croquis, etc.

Quelles sont les qualités requises pour devenir paysagiste

Puisqu’il s’agit d’un travail qui s’exécute en extérieur, il est important d’être en bonne condition physique, pour devenir un paysagiste. De plus, le métier est assez physique par certains côtés. On comprend aussi que pour exercer un tel métier, il faut aimer travailler en plein air.

Pour être paysagiste, il est important d’avoir comme qualité, la précision et la minutie, mais aussi de la créativité et de l’imagination. Évidemment, il faut avoir une excellente connaissance du monde végétal, ainsi que le goût de l’esthétique. Il faut aussi aimer dessiner, et savoir le faire.

Quels diplômes pour devenir paysagiste ?

C’est en poursuivant vos études après le BAC, que vous pourrez devenir paysagiste. A cet effet, vous devez avoir le Diplôme d’État de paysagiste, qui s’obtient après 3 ans de formation. Celui-ci est possible, seulement après un Bac+2. Quant aux institutions qui permettent d’obtenir le diplôme d’Etat de paysagiste, c’est seulement sur concours qu’elles acceptent des étudiants.

Elles sont dans 4 villes en France, à savoir Marseille et Versailles avec l’École nationale supérieure du paysage. A Bordeaux et à Lille, il y a les écoles nationales supérieures d’architecture et de paysagiste.

Si vous n’avez pas la patience des écoles nationales, vous pouvez obtenir un diplôme équivalent en suivant un autre parcours plus simple. Il faudra alors obtenir le :

  • Bac pro Aménagement paysagers,
  • Bac pro technicien conseil-vente produits de jardin,
  • Bac pro Productions horticoles,
  • Bac technologique STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant).

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez obtenir le BTSA (brevet de technicien supérieur agricole). Il y a aussi le BTSA Productions horticoles, ou encore l’Aménagements paysagers.

Somme toute, on peut affirmer que le métier de paysagiste peut s’avérer bien passionnant et il faut suivre un cursus pour y parvenir.

 

L.R